feignassons tant qu’on le peut !

petite semaine… le chef de chantier étant fatigué ( nooon, pas par nature, mauvaise langue, va ! ), il s’est auto switché en mode rastafari.

donc, cool man ! juste de quoi s’occuper, les trucs a faire depuis un moment.

j’ai commencé par couper les bouts qui dépassait de la mezzanine. un coup de magic festool et ça a été vite plié.

puis on a fini de fermer le plancher.

les découpes d’angles etait un peu plus casse pieds mais vu qu’on a pas fait dans la précision…

ça fait limite sagouin, non ? bon, pour vous éviter la syncope et que vous ne m’abreuviez de mot très grossier qui font pleurer les yeux, je tiens a préciser que le but de ces morceaux servent juste a fermer la boutique et que seule la partie inférieur se verra du dessous. donc vu de dessous, c’est beau !

par dessus, ce travail de bûcheron sous ecstasy ne se verra aucunement et sera recouvert par un zouli parquet en frêne, qui lui, devra être d’une précision micrométrique quand au découpe devant épouser au poil de cul, les formes diverses et varié de ma charpente, sinon… je vais me faire péter ma gueule par madame 🙂

puis on a fermé les plafonds entre les solives.

reste a trouver une technique bien propre pour fermer les cotés ( a droite sur la photo ). on ne sait pas encore sur on mettra du bois ou un enduit terre a la manière des cloisons. on verra plus tard…

ce week end, j’ai refait une beauté a mon aire de collage de poutre en I qui avait bougé avec l’hiver. il a donc fallu enlever toutes les palettes et refaire le niveau. passionnant…


pour finir, on a fini de tracer toutes les cloisons. même Julie nous a filé un coup de main. elle a rempli l’emplacement des cloisons a la craie. ça l’a occupé et elle était toute contente de nous aider.

et puis… c’est tout…

je commande l’OSB pour les poutre en I du plancher cette semaine et on va pouvoir s’y remettre dans la joie et la bonne humeur, histoire que tout soit prêt pour ma première volée de vacances. si avec un peu de chance, la toiture se passe bien, on enquille sur le plancher sans perdre de temps, d’où l’intérêt que les poutres soit prêtes.

ha non, mais, c’est une organisation qui est reflexionné avec les boyaux de la tête, hein !

 

On va pouvoir avoir une araignée au plafond !

Les plafonds de l’étage sont terminés.

on a commencé par finir de poser les solives.

vu d’ici, ça déboîte de la rotule a mémé, non ?

c’était pas très compliqué sauf dans les angles ou ma souplesse légendaire équivalente a un manche de pioche a été mise a rude épreuve.

puis je suis passé a la pose du lambris sapin. c’est du 17 mn d’épais, ce qui suffira amplement pour poser du bazard dessus. pour la chambre d’amis situé au dessus des chambres d’enfants, on mettra sûrement une deuxième couche pour faire plus propre et plus solide même si c’est utilisable comme ça. m’enfin, ça c’est pour plus tard.

pose classique. on coupe ce qui dépasse et on le remet a la suite.

et il faut clouer dans les coins. penser souple. souple, je suis souple… non ? bon d’accord…

et le plafond de notre chambre fini. il est vraiment chouette ce lambris. très clair, il tranche bien avec les solives en douglas. exactement ce qu’on aime.

puis la chambre des enfants. alors la, ce fut bien plus simple car ça faisait presque la largeur de deux lame. il fallait juste couper 5 cm sur une des deux. c’est bien plus rapide comme ça. estelle me préparait les coupes en bas et il y avait plus qu’a poser.

la petite découpe de passage du poinçon

vu de dessus, ça fait finalement une belle surface utile. c’est quasiment une chambre supplémentairement. mais bon, sans fenêtre…

la salle de bain. la surface utile se réduit et… souple, je suis souple…

le bonnet est autant pour la fraîcheur des températures que pour servir d’amortisseur entre mon crane et les pannes que j’ai bien du me manger, une dizaine de fois… grouummpfff !

outre l’éclatage de tronche sur panne, les genoux… aïeeuuuu !!! deux après midi et une journée complète a genoux, ça irrite !

et il ne restait que le placard a finir.

et au final, le placard

la salle de bain

notre chambre

et les chambres des p’tiots. chouette photo, non ?

allez, ça sera ça de moins a faire. il reste juste a fermer les coté avec les chutes de lambris et basta !

on a ensuite attaqué les cloisons.

on a commencé par la chambre des p’tiots. on a posé un gros montant car il va y avoir deux portes qui vont de fermer a cet endroit et deux descendant de viking pur souche qui ne connaissent pas la délicatesse en matière de fermeture de portes. vaut mieux prévoir costaud…

pour les montants, on a doublé les extrémités avec deux taquets. quelques clous et ça ne bouge pas.

et la première futur cloison en place

voila, pour cet semaine, on va finir le plancher de l’étage, boucher tous les trous et finir aussi de fermer les plafonds. et ça sera déjà pas mal.

 

Il est tout beau, il est tout chaud, le blog nouveau ! on vous gâte quand même, non ?

voila, vous allez pouvoir suivre nos aventures et nos âneries sur un blog de luxe qui claque son web 2.0 !

comme expliqué dans le précédent post de mise en travaux, ça ne change pas grand choses pour vous et cette nouvelle présentation n’a pas du vous faire tomber de votre chaise. on espère juste que ça vous plaise mais c’est quand même très subjectif tout ça.

en tout cas, pour nous, ça nous permet de faire des sauvegardes régulières, de vous concocter une belle présentation plus agréable a lire et surtout d’avoir complètement la main sur les âneries qu’on écrit.

pour info, l’ancien blog était basé sur le principe du « cloud computing » très a la mode en ce moment ou on héberge ces fichiers chez un tiers.

l’exemple le plus connu, c’est les comptes gmail et tous les services attachés. vos mails, photos, documents etc… sont donc stocké chez google. c’est très pratique mais… si l’envie prend a google de clôturer votre compte pour x raison, vous perdez tout et vous n’avez aucun recours. c’est assez rare mais cela arrive.

l’ancien blog était hébergé chez 1&1 avec leur outils 1&1 blog, très pratique car entièrement paramétré et en gros il n’y avait plus qu’a écrire et poster. mais la contre partie était qu’on ne pouvait pas faire grand chose. c’était la présentation et les plugins 1&1 et c’est tout. sans compter le problème de sauvegarde impossible.

encore une fois, c’est pas que ce que l’on écrit soit très important mais c’est du boulot  ( 295 articles quand même… ) et il suffit que 1&1 plante pour X raison et on paume tout.

donc, voila, un petit retour nous intéressent.

si vous trouvez des trucs qui plantent ou si la présentation vous agresse les mirettes, n’hésitez pas.

Pour finir, je tiens a remercier le forum d’entraide wordpress et en particulier « lumière de lune » pour ses coups de main a répétitions. je dois bien avouer que je n’y serais pas arrivé sans son aide. ça dépassait largement mes compétences en informatique.

 

 

 

 

Chantier participatif jurassien, enduit terre paille du 4 août au 20 août 2012. Qu’on se le disent et répète !

EDIT:

Vu comment évolue le chantier, j’ai bien peur que l’on soit déjà a la bourre.

c’est pour cela, que j’envisage la possibilité de modifier le thème du chantier participatif prévue en Août. on va essayer de faire le nécessaire pour être prêt mais je pense qu’a cette date, on sera encore sur nos murs.

donc, si le montage de mur vous intéressent, vous êtes les bienvenus. je pense qu’il y aura toujours possibilité de faire des enduits sur les mur déjà monté, pour ceux que ça intéressent

 

CETTE PAGE EST ÉVOLUTIVE. LES DATES DONNÉES SONT FIXE MAIS LE PROGRAMME PEUT VARIER LÉGÈREMENT.

SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉ, N’HÉSITEZ PAS A ME CONTACTER: patrice.monvel@gmail.com

tou vau jouer dans la gadou ? tou âme le contact dou materliau broute ?

alors viendez par chez nous cet été. on aura besoin de bras pour nos enduits. ça devrait se passer du samedi 4 août au lundi 20 août 2012.

si tout va bien et si on est pas en retard, on en sera aux enduits en terre. au pire, ça sera le montage des murs en paille mais la, on serait vraiment très en retard ( comment ça, vous connaissant, c’est jouable ? )

on fournit un place de tente, le manger, une minuscule douche et son superbe lavabo-évier de cuisine ( tout en inox brossé a la spontex, s’il vous plaît ), une caravane sans roue, ni essieux ( mais étanche ) pour les plus frileux, un restant de botte de paille pour les plus courageux sous une splendide serre agricole avec arceaux acier en titane de fer blanc et recouverte de plastique véritable de la vallée oyonnaxienne plus connu sous le nom de plastic vallée ( un gage de qualité, tout de même ) et le tout, contre un coup de main de votre part.

et car nous ne reculons devant rien, chaque participant repartira avec un chat ! ouiiii, vous ne rêvez pas ! un chat ! ( divers coloris disponible ) . des vrais chats, en plus ! pas des modèles d’intérieurs, avec sheba 14 étoiles et poils lustré tous les jours.

non, non, des chats 4×4 qui se démerdent pour dormir dehors ( garantie jusqu’à -18° minimum ) . une poignée de croquette premier prix par jour et ils sauront varier leur menu avec les souris, taupe, campagnols, yorkshire du voisin qu’ils arriveront a se mettre sous la dent.

ils sont aussi agréés a la matmut comme système anti cambrioleur. le dernier en date a s’être approché de chez nous est encore dans l’arbre ou il finit de sécher.

en gros, teigneux mais très affectueux avec leur “propriétaire”.

ps: nan mais sans déc, c’est pas une blague, on est en surpopulation féline donc qui n’en veut repart avec !

———————————————————————————————————————

si éventuellement, vous avez du temps de libre, on s’attaque au toit avec son isolation paille suivie de son tuilage a partir du lundi 14 mai et jusqu’au dimanche 3 juin.

une fois le toit terminé, on passe au plancher paille et au montage des murs.

pas sur qu’on arrive a faire tout ça mais le toit doit être terminé a la fin de ces trois semaines.

donc, voila, tout coup de main serait le bienvenue.

voila, faite passer a ceux que ça intéresse et merci d’avance !

PS2:  marc me faisait remarquer que j’ai juste oublié de préciser ou qu’on crèche…

hé bin, je vous dit pas ! vous trouverez bien.

bon, faut partir de suite et avec un peu de chance vous serez dans le jura au 15 route napoléon a montrond ( 39300 ) a coté de champagnole, ( sortie poligny sur l’A39, direction champagnole ) pour le mois d’août.  hé, hô, faut le mériter, notre chat, non mais !

bon, allez, on vous aide un peu :  http://fr.mappy.com/#d=15+route+napoleon+39300+montrond&p=map

Pris dans la glace et le froid dur, on a enfin dégelé…

après une pose forcé dut a la météo très très hivernale ( -18° chez nous ) d’ il y a deux semaines, on a reçu notre bois cette semaine.

donc, on a rangé tout ça, a l’abri et on s’est mis au boulot ce week end.

au menu, finir le plancher de notre chambre et attaquer le solivage du grenier.

on a laissé tomber l’idée de mettre du pare vapeur au fond du coffre, au prix que ça coûte, on s’est dit que de vieux journaux ferait un très bon pare poussière a pas cher.

pendant qu’Estelle posait les journaux  ( avec une agrafeuse très farceuse qui l’a passablement énervé et qui pour une fois me donne une bonne occaz’ de la  taquiner… gnark gnark ! d’habitude, c’est moi le ronchonchon qui s’énervent sur les outils qui marche pas. Estelle, c’est la calmitude incarné. donc, j’en profite :-) je sais, c’est petit… mais… gnark gnark ! )

j’ai commencé a émulsionner ( touillé, quoi ! ) la ouate de cellulose.

une grande poubelle, un malaxeur a peinture et un tiers de la poubelle remplie de ouate compacté, donne une fois foisonné ( brassé, quoi ) une poubelle remplie de ouate très aérienne, prête a être déversé.

le port du masque est obligatoire pour celui qui expansionne le produit ( lui marave la tronche au malaxeur, quoi ! ) ça fait pas mal de poussière.

on déverse en vrac et on réparti sans tasser sinon, ça sert a rien.

je préparais la ouate et Estelle répartissait le tout. puis clouage de planche en cœur.

et le clouage final

pour un résultat tout pas beau mais prévu. on avait gardé toutes les chutes pour notre chambre sachant que ça ne serait pas visible de dessous car c’est la seule pièce fermé par en dessous. hé, non mais ! des fois, quand même, on réfléchis, hein ! pas tout le temps c’est vrai mais la… oui !

le plancher, c’est fait. reste a boucher les trous avec les restants de chute, couper ce qui dépasse et basta pour la plancher de l’étage.

le solivage, c’est passé les doigts dans le nez et une main dans le dos. pour une fois…

c’est peut être du a ce qu’on a pas voulu s’embêter et on a posé les solive par dessus les fermes contrairement a l’étage du dessous ou les solive ont été posé entre les fermes sur un taquet.

par dessus, c’est ach’t plus simple quand même.  tu pose par dessus, une vis de chaque coté et roule !

et le résultat de la chambres des p’tiots qui sera aussi une chambre de dépannage doublé d’un débarras foutoir.

je vais chercher du plancher sapin mercredi pour couvrir tout ça et, ça aussi, on en parlera plus.

cette semaine, donc, fin du solivage, pose du plancher par dessus et début de pose des cloisons.

sinon, au rayon des bonnes nouvelles qui fendent le cœur… la grue nous a quitté de la plus moche des manières…

ça faisait un moment que je devais m’en occuper et que, outre le fait qu’elle nous prenait une place pas possible, elle nous rappelait surtout de mauvais souvenir.

donc, le ferrailleur est venu nous débarrasser tout ça. on a récupéré une misère dessus mais au moins, on a pas du payer pour la faire enlever. c’est déjà pas mal.

mention spéciale pour le grutier qui a réussi a la choper et slalomer entre mon portail, le mur et le câble téléphonique. très fort le gars !

allez, une page est tournée… même si je peux vous dire que ça m’a fendu le cœur…