Assainissement provisoire

au début, fut un puits perdu creusé pour l’évacuation des eaux usée de l’atelier. les toilettes sèches le permettant et un assainissement autonome classique prévue rapidement ne nous engageait pas a faire des frais inutile de ce coté la.

puis le provisoire dura et l’assainissement autonome fut abandonné, la mairie ayant décidé de nous brancher au tout a l’égout assez rapidement ( cette année, si tout va bien ).

mais le puits perdu commençait a afficher complet et a ne plus rien perdre de l’eau déversé dedans, qui se retrouvait a se faire la malle par le drainage de l’atelier…

donc, pour faire simple… pas bien !

alors vu que par chez nous, le « provisoire », le « c’est prévue cette année », le « jurée craché, ca va venir » a une fâcheuse tendance a durer, on a décidé de faire le minimum syndical pour régler le probleme. tout en espérant que le tout a l’égout va être rapidement opérationnel.

alors, que faire ?  agrandir le puits perdu… non. pas envie. et pas efficace… bon… un assainissement par plante. o.k mais pour bien faire, en sortie des filtres, ca doit dégueuler dans une mare. mouaip… on va la mettre ou la mare ? avec le chantier, pas vraiment de place… bon…

et dans un éclair de génie, tel la bernadette soubirou du jura,  le dieu bricomerlin m’est apparu et m’a conseillé une pompe immergé toutes eaux, pour vider régulièrement le puits perdu en cas de surplus. en plus qu’il me la garantie pièce et main d’œuvre 2 ans dit donc ! une affaire que je vous dit !

l’est trop balèze, le dieu bricomerlin. un peu plus et je me retrouvais le crane rasé au fin fond des causses septentrional a réciter les prières de la page 37 du catalogue des promo de mars 2012 ( jour de la fin du monde comme chacun le sait ).

bon, vider le puits perdu. o.k. mais z’ou ? un bout de drain restant, positionné le long de la haie permet de vider le surplus et de l’arroser par la même occasion. ca gêne personne et c’est vite absorbé.

nouveau probleme, la pompe toutes eaux marche bien mais accuse une faiblesse certaine arrivé en fond de puits avec les feuilles mortes, la boue etc… faudrait un truc plus propre.

Bernard ( eu’l joyeux potier retraité  ) m’avait proposé de récupérer des futs plastique qu’il comptait balancer.

bin, voila, j’avais tout le matos. et de quoi faire un assainissement par plante version touriste. mieux que rien.

après avoir ouvert mes bidons, j’ai vidé le plus gros du puits perdu avec ma pompe.

p1020727resized.JPG

puis mis en place le tout pour vérification.

pas de chance, pas assez profond et pas assez large pour les plus gros bidon. bon, bin, les bottes, la pelle et sploutch… ca fait comme qui dirait ventouse…

après une bonne heure a patauger dans la boue, j’ai réussi a les faire descendre au niveau du sol.

pour une reprise de boulot physique, c’était une peu hard… pendant quelques semaines, j’avais oublié le mot courbatures… ca y est… je m’en souviens 🙂

p1020728resized.JPG

ca, c’est la première version du premier ballon tampon qui devait servir a récupérer le plus gros.

p1020734resized.JPG

probleme, Bernard n’avait plus le joint d’étanchéité du couvercle et même si je l’ai bourré de silicone, il fuyait et donc perdait tout son intérêt.

donc exit et bricolage avec les moyens du bord…

p1020747resized.JPG

guère conventionnel, j’en conviens mais… ca m’a cagué et ca fera bien l’affaire pour quelques mois. si tout va bien…

j’ai relié les fut avec des bout de descentes de chéneau et une bonne couche de silicone pour l’étanchéité et pour l’instant. ca roule.

p1020742resized.JPG

p1020743resized.JPG

et le dernier fut dispose d’une magnifique pompe, rien que pour lui avec un système de flotteur qui sert d’interrupteur. dés que le niveau monte, le flotteur aussi et une petite bille a l’intérieur fait contact et met en route la pompe. des qu’elle a la tête en bas, plus de contact et elle s’arrête ( s’est pas foutu de ma gueule le dieu bricomerlin ).

du coup,  j’ai même pas a m’en occuper. c’est pas beau, ca ?

p1020746resized.JPG

reste plus qu’a trouver les plantes adéquates ( pas facile en cette saison ) et basta.

alors bien sur, c’est pas le vrai assainissement conventionnel avec respect des normes D.T.U et pas sur que les plantes filtre tout bien comme il faut mais c’est bien mieux que ce qu’on avait avant.

et puis, c’est aussi, un soucis de moins.

Poutre en I mais laquelle ?

j’etais parti sur de la poutre en i classique comme ca :

poutre-en-i-classique.JPG

mais apres reflexion sur la fabrication et ces difficultées éventuelles de réalisation, suivi d’une discussion avec nico, j’ai retrouvé cette photo d’un salon montrant une poutre en I « sandwich » : http://autoconstruction-ecologique.fr/2007/04/24/isolation-de-la-toiture-en-paille-quelques-idees/

et ca donne, en plus clair:

poutre-en-i-sandwich.JPG

alors du coup, je me tâte. la n° 2 me plait bien car vachement plus simple a fabriquer. de l’osb, un peu de colle pour la forme et quelques vis ou clou et roule.

de plus, elle est a mon sens plus solide.  elle reprend le principe de la poutre en i, c’est plus fin mais plus costaud car les tasseaux lateraaux sont plus haut.

avec la n°1 et en exagérant, si le collage est mal fait, elle peut rompre. avec la 2, en prenant soin de bien croiser les jonctions d’osb et les tasseaux latéraux plus la colle pour la gourmandise, c’est peu probable qu’elle casse.

et encore un avantage, la finesse doit faciliter l’insertion des bottes de pailles.

par contre, ca doit être plus tendu a mettre en place car moins de surface d’appui et il doit falloir les contre venter impérativement avant insertion de la paille sous peine de transformer son alignement de poutre en domino cascade.

enfin voila, je me tate…

allez faites z’y donc péter votre savoir en me disant que je me goure. ca sera pas la première fois…

Plan de la maison 3D sketchupisé

je me suis re-penché sur sketchup ( logiciel de modélisation 3d spécial fait pour l’architecture, made in google ) après discussion rapide avec jon ( jon et flo dans les liens ) qui m’affirmait que c’était ultra simple a prendre en main. et c’est vrai que c’est pas mal du tout.j’avais fait une tentative peu concluante, il y a un an, en essayant de modéliser ma charpente mais j’avais peut être été un peu trop optimiste sur le degré de difficulté de réalisation d’un tel projet. donc vous le saurez, sketchup pour des plans de maison, ca roule tout seul mais une charpente, faut avoir du biscuit pour s’y attaquer.

on est assez satisfait du résultat car la 3D nous a permis de visualiser concrètement pas mal de détail que la  2D ne permet bien sur pas.

c’est surtout l’étage qui nous posait soucis. avec un pente a 45°,  on peut disposer d’un grenier facilement mais comment l’aménager ?

même si ce n’est pas dessiné car secondaire dans la construction et que ca sera réalisé en dernier quand j’aurais le temps, le dessus des chambres des enfant va se transformer en chambre d’ami. et le dessus de notre chambre a nous sera converti en grenier traditionnel.

on a aussi modifier légèrement l’étage, en réduisant d’un mètre la longueur des chambres d’enfants, ce qui permet d’agrandir la salle de bain et d’aménager un petit coin canapé au dessus de la mezzanine. le coin canap’ n’est pas indispensable mais on trouve ca plus harmonieux, sans compter que ca peut servir de deuxième chambre d’ami de secours.

enfin, bon, v’la le résultat de notre futur cabane.

maison-complete-superpose.png

maison-complete-superpose-1.png

maison-complete-superpose-2.png

maison-complete-superpose-3.png

maison-complete-superpose-4.png

maison-complete-superpose-5.png

maison-complete-superpose-6.png

maison-complete-superpose-7.png

merci a jon d’avoir agacé ma curiosité 🙂

en parlant de jon, le gars m’a bricolé ma machine a bois, au petit oignons, je vous dit pas!

il m’a mis un relais spatio-temporelle de distorsion ergonomique de l’aspirateur qui fait que maintenant quand je met ma machine en route, hô joie, hô bonheur, l’aspi se met en route tout seul. et il s’éteint tout seul avec la machine ! mon dieu mais c’est moderne ! non, non, c’est de la bricole a jon 🙂

Mode hibernation OFF, le retour du be back.

honte a nous ! 3 mois d’hibernation, ca frise l’indécent mais alors caramba! c’est bon !

bon, on a pas fait que roupiller quand même.

j’aurais bien mis un petit message avant mais je me prend la tète avec 1&1, notre hébergeur pour récupérer une copie de notre blog afin de passer par wordpress en natif et modifier un peu l’apparence du blog.

pour info, on utilise, la version maison 1&1 de wordpress qui marche pas trop mal mais qui est très limité en plugins. le soucis, c’est que ca a beau être basé sur un CMS libre ( word press ) leur version est verrouillé comme fort knoxx. du coup, c’est hébergé chez eux, dans une base de donnée a eux et ou tu peux te brosser pour récupérer quoi que ce soit. mais mon blog n’a moi ? comment je fais pour le récupérer ou simplement le sauvegarder  ?

seul solution, leur fonction export qui est buggé et qui n’exporte que la moitié du blog… j’attends le retour du debuggage  pour enfin pouvoir récupérer mes posts et essayer de vous concocter un plus mieux bien meilleur blog.

pour résumer, attention aux outils tout près de 1&1, c’est bien verrouillé et franchement pas libre. nous qui payons un hébergement pour justement être « libre », ca m’embête un peu. ( beaucoup ? )

sinon, j’ai du me coltiner un peu de plomberie. ca faisait un moment que c’était dans les tuyaux ( plomberie, tuyaux… hôhôhô ! laurent ruquier sort de ce corps ! 🙂 )  mais le 14 décembre dernier, mes tuyaux d’évacuation ont eu la bonne idée de se boucher. donc, direct bricomarché avant que ca ferme pour acheter un furet pour essayer de déboucher cette cocheloperie. mission réussie mais provisoire.

ha tu veux pas évacuer ? twavoir, ca va saigner !

il est vrai que des canalisations de 32, ca peut paraitre insuffisant mais dans mon esprit tortueux, je m’étais dit que pour évacuer de l’eau, ca suffirait bien car pas d’eau grise de toilette classique. c’est un des avantage des toilettes sec.

mais c’est sans compter le calcaire qui est originaire du jura. il est né la. je vois pas autrement.  ca me remplis toutes les canalisation que s’en est impressionnant. il m’a déjà flingué un robinet d’évier et j’ose même pas imaginer l’état du chauffe eau.

32, pas suffisant, alors va pour du 100. non mais !

et le résultat, torché en 2 h… ( merci la paille, ca facilite les choses )

p1020480resized.JPG

p1020494resized.JPG

p1020496resized.JPG

on va se faire aussi, un petit filtrage par roseau en sortie. c’est pour le week end prochain si tout va bien.

j’ai aussi élagé mes marronniers. encore un truc remis a plus tard bien trop souvent.

ils avait tellement pris leur aise que je me retrouve avec quasiment 2  stère de bois, rien qu’avec les branches élagué…

p1020132resized.JPG

le premier, n’étant pas acrobate par nature, je l’ai attaqué a la scie… et j’ai vite abandonné pour aller chercher la tronçonneuse. plus rapide mais carrément pas rassuré. je m’en méfie déjà avec les deux pieds sur terre alors perché dans les arbres…

p1020489resized.JPG

p1020493resized.JPG

m’enfin, ca l’a fait. le deuxième, jetais parti sur la même idée mais quand je suis monté dessus, j’ai pleinement pris conscience qu’il était achement malade, le bougre.

on m’avait déjà dit qu’il était fatigué mais la… ca tanguait juste en me déplaçant dessus. donc élagage total. surtout que cette année, ca va être le coin des enfants. donc par prudence…

j’y suis remonté dessus mais avec ma scie.  trop dangereux avec la tronçonneuse. j’ai essayé de faire tomber le max de branche et après banzaï.

je vise, je met une corde pour éviter qu’il vienne caresser l’atelier et… raté… c’est le coté pourri qui a eu le dessus. il est bien tomber du bon coté mais sur ma serre…  a 30 cm près en plus… rognutudgu !

p1020693resized.JPG

p1020699resized.JPG

p1020710resized.JPG

au programme, les jours qui viennent, filtration par roseau, évacuation vers le fond du terrain des tas de terre qu’on a de partout pour préparer l’arrivée de la grue début mai et le bois pour l’ossature. ( hôôô yeaaa !!! )