Archive for octobre, 2009

Cuisiniere a bois hors service et aggrandissement du puit perdu

lundi, octobre 19th, 2009

jeudi dernier dans la nuit, a 3 h du mat’, le détecteur de monoxyde de carbone s’est mis a brailler

sorti de la famille en catastrophe avec Estelle et Julie enroulée dans la couette et moi qui ouvrait les fenêtres pour aérer. on s’est bien gelé les miches a attendre une bonne demi heure pour être sur que se soit bien aéré. par zéro degré, c’est long 🙂

j’avais fait la gueule au moment de payer les 60 € que le détecteur coutait mais, la, je regrette plus du tout mon achat. ( attention, en passant a ne pas acheter n’importe quoi, y en a beaucoup qui ne marche pas ou mal. renseignez vous sur le net, des assoc de consommateur en ont testé pas mal )

depuis on a bien sur, pas remis en route la cuisinière et ressorti le soufflant de salle de bain…
après renseignement auprès de deux chauffagiste, ça viendrait du fait que mon conduit ne dépasse pas le faite du toit. je vois pas bien comment un mètre cinquante de conduit peuvent faire la différence mais si les pros le disent… puis bon, les deux m’ont dit pareil. ça doit être ça…
y a plus qu’a rallonger tout ça, samedi prochain… moi qui avait dit que j’en ramais plus une…
si vous avez un avis différent sur la cause de ce monoxyde de carbone, n’hésitez pas a m’en faire par.

puis samedi, j’ai donné le dernier gros effort avant l’hiver. agrandissement du puits perdu qui commençait a être limite. la, il devrait plus y avoir de problème.

p1130038.JPG

j’ai laissé une paroi entre les deux afin que le premier serve de bac de décantation et j’ai passé un tuyau a travers la paroi pour que ça puisse se transvaser

p1130043.JPG

p1130059.JPG

et fermeture avec des palettes pour éviter un accident avec un p’tiot trop curieux

p1130066.JPG

allez samedi, conduit de cheminée et puis repos, glandouille, lutherie !

Mode hibernation.

dimanche, octobre 11th, 2009

bon, bin, les fondations ne seront pas finit cette année…

j’ai bien encore fait deux longueurs le week end dernier mais il y a encore trop de boulot pour le peu de temps qui reste et puis une motivation pas vraiment au top. on verra donc ça, l’année prochaine.

on va pas gagner de temps mais, on relativise et on se dit que bien reposé, elles seront vite torché au printemps.

et puis, du repos, on en a besoin… vraiment…

au programme de cet hiver… rien, nada, nib, que dalle. les plans aux petits oignons, de la lutherie et la famille. le reste attendra ! qu’on ne me parle plus du chantier jusqu’au printemps.

passé ce délais, vous aurez le droit de me botter le fondement, en me traitant de feignasse 🙂

allez, au printemps prochain ! ZZzzzzzZZZZzzzzZZZZ