Archive for août, 2009

Abergement de cheminée et encore un peu de beton.

dimanche, août 30th, 2009

samedi, après avoir enfin reçu le détendeur qui va bien, pour mon fer a souder, j’ai mis en place l’abergement.

alors, les pros soudent sur le toit. bon, bin,  je suis pas pro 🙂

mais j’ai essayé quand même.  j’ai tout bien fait comme pendant ma formation… sur un établi… a plat…

sur le toit avec une pente de 45 °, ça change pas mal de chose. Isaac Newton n’est pas mon ami et sa théorie sur la gravité s’est parfaitement vérifié…

a cela, se rajoute que les tôles ne sont pas bien droite et ne plaque donc pas correctement et vous avez de quoi énerver un moine bouddhiste sous valium, alors moi… 🙂

p1120470.JPG

p1120476.JPG

pis, ça m’a gonflé ! donc, on redescend le bouzin et soudure a plat ou tel le newton de base, je peux me prendre une pomme sur la tronche mais ou l’étain pour la soudure ne se borne pas a remplir mon chéneau sans même essayer de s’accrocher un tout petit peu a mon zinc.

avec des serre joints pour bien plaquer les morceaux ensembles, c’est ach’t plus facile.

p1120478.JPG

puis après avoir soudé les deux cotés, j’ai remonté le tout et la, par contre, obligé de souder le dernier morceau en hauteur. pas simple…

des soudures a faire mourir de rire, mon formateur zinguerie 🙂 mais j’avais prévue un bon recouvrement, ça ne devrait donc pas poser trop de problème. j’espère…

p1120520.JPG

et avec les tuiles… la partie basse est juste, juste, limite trop courte mais une fois de plus, ça devrait le faire.

p1120523.JPG

reste a mettre en place le solin et découper les tuiles de droite. je m’en passerais mais ça fait vraiment pas beau…

j’ai fabriqué aussi mon chapeau de cheminée. a 50 € de moyenne, ça motive pour se l’autoconstruire.

un petit coffrage, un peu de béton et roule !

p1120479.JPG

p1120480.JPG

les ferrailles qui dépassent des pieds vont servir a rentrer dans les pieds qui seront scellé sur le conduit.

p1120490.JPG

et pourquoi que c’est fait pour ? bin pour pouvoir enlever le chapeau et faire un ramonage en règle.

pour l’instant c’est pas trop mal. le seul problème vient peut être du poids du bestiau,  j’ai peut être vu un poil grand et épais. ( 50 x 50 x 5 ) ça risque de faire lourd, très très lourd a monter sur le toit… si, c’est vraiment trop lourd, j’en referais un, ayant suivant un régime slim fast.

p1120491.JPG

et pour finir, une petite longueur de béton…

p1120517.JPG

le week end prochain, je finis le conduit. comme ça, on en parle plus et je me remet sur le béton dans la joie et la bonne humeur.

le conduit de cheminée de l’atelier, suite…

dimanche, août 23rd, 2009

vu que j’étais en panne de matiere première pour le béton et que je n’ai pas eu le temps d’aller en chercher, le tout doublé d’un thermomètre encore bien au dessus de 30 °, j’ai laissé tomber le béton et décidé de mettre un grand coup sur le conduit de cheminée ( et puis, par chez nous, ça commencer a cailler vers fin septembre, alors faut pas trop trainer… ).

donc samedi, découpage de l’abergement dans mes tôles de zinc de récup’.

p1120389.JPG

p1120375.JPG

puis traçage et découpe avé les gants, obligatoire après 3 ou 4 coupures…

p1120379.JPG

pliage avec ma plieuse de compét’ que même les pro, ils en ont pas une comme ça 🙂

p1120376.JPG

c’est un peu bosselé, j’en convient mais c’est pas trop mal quand même et fera le boulot qu’on lui demande donc…

p1120378.JPG

les partie supérieurs et inférieurs. facile… mais on passe aux cotés et la, ça se complique un peu surtout si on réfléchit pas. ( qui a dit comme toi ? 🙂 )

alors je trace, je découpe, plie, tout bien nickel et je monte sur le toit pour vérifier mon travail… heuuu, y a un organe reproducteur masculin dans le potage… a moins d’avoir une toiture plate… une buse, une bonne grosse buse… j’ai juste oublié l’angle de mon toit… je sais, j’ai honte…

p1120383.JPG

bon, bin, rebolote avec un angle adéquate, cette fois ci…

p1120392.JPG

p1120394.JPG

mieux, non ?

p1120395.JPG

et le résultat…

p1120401.JPG

avec le coté foiré, faut t’y pas être un âne…

p1120404.JPG

le tout n’a pas encore été mis en place et soudé car j’attends le détendeur qui va bien pour mon fer a souder de zingueur. pour le week end prochain, si tout va bien.

dimanche, le toyo de la cuisinière et son passage de porte.

découpe de la porte.

p1120408.JPG

puis habillage en zinc du coffre et perçage pour le passage du toyo.

p1120416.JPG

remplissage a la laine de roche ( merci Norbert 😉 ) et fermeture de la boite.

p1120418.JPG

puis mise en place du bouzin.

p1120419.JPG

p1120420.JPG

un fois rhabillé avec son OSB et avec son étendage a torchon.

p1120425.JPG

et l’autre coté. Le té permettra de nettoyer un coup et surtout de vérifier que ça condense pas trop. au pire, je lui referais un coffrage isolé si ça ne convient pas.

p1120426.JPG

perçage de la trappe de ramonage. je me suis fait suer, je vous dit pas. les alvéoles étant remplie du ciment qui se cassait la gueule lors de la pose, du coup, j’avais un paroi de 5 cm d’épais a percer…

p1120429.JPG

finition tout en délicatesse et retenue.

p1120432.JPG

et mise en place.

p1120434.JPG

et le résultat final. y aura plus qu’a passer une couche de peinture sur la porte, enduire par dessus et boucher les trous.

p1120435.JPG

et puis.. c’est tout. dimanche après midi, baignade dans l’Ain. vivement qu’on fassent plus que baignade dans l’Ain tous les week ends… dans deux, trois ans, peut être…

le conduit de cheminée de l’atelier.

lundi, août 17th, 2009

dimanche repos mais lundi j’ai commencé le conduit de cheminée avec les boisseaux que Norbert ( paille haut jura ) m’a donné. ( re-merci 😉 )

bon, bin, c’est une saleté a monter, je vous dit pas. pas tellement les boisseaux mais alors le mortier… rognutudju !

faut qu’il soit élastique et a la chaux. on m’avait dit qu’on pouvait les monter au ciment, bin, compte la dessus et boit de l’eau !

De la chaux et liquide mais pas trop. élastique. sinon, ça se casse la gueule dans les alvéoles et ça ne tient pas. bien pénible quoi !

j’ai commencé par découper la « trémie » puis détuilé le nécessaire et coupé le bout de liteau en plein milieu.

p1120287.JPG

p1120288.JPG

puis montage… application de la chaux a la main car a la truelle, c’est pas pratique. bon, ça mange les mains, mais c’est plus précis.

p1120299.JPG

mon royaume pour un escalator !

p1120300.JPG

passage de trémie.

p1120314.JPG

encore plus drôle a monter sur le toit !

monte le mortier…

p1120327.JPG

redescend le mortier et monte le boisseau, on s’éclate, c’est fou ce qu’on se marre !

p1120328.JPG

et le dernier boisseau avec un bricolage pour mettre deux tuile qui aurait du faire le chapeau. mais j’ai finalement abandonné ayant une confiance plus que limité dans le bouzin, c’est une coup a se prendre une tuile sur la gueule au moindre souffle de vent.

p1120343.JPG

p1120353.JPG

puis me restant du mortier, j’en ai étalé une partie sur les boisseaux pour pas gâcher.

p1120373.JPG

reste a faire, l’abergement, la pose de la trappe de ramonage, le perçage pour le tuyau et l’enduit de corps et de finition. le plus gros est fait.


Bétoniere man est reviendu !

lundi, août 17th, 2009

profitant d’un week end a rallonge, Laurent et sa petite famille a donc débarqué pour nous filer un coup de main, pour le moins très apprécié.

vendredi matin, pendant que dame Isabelle récoltait les pommes de terres…

p1120177.JPG

Sieur Laurent a passé un bon coup de rotofil car c’est bien une chose que j’ai tendance a négliger sciemment et sans aucun remord 🙂

p1120184.JPG

pendant ce temps la, je fabriquais mes planches de coffrage en palette dépiautée.

p1120190.JPG

et le résultat… en v’la de la planche de coffrage a pas cher.

p1120187.JPG

puis, après mise en place des coffrages et calage « a la va comme j’te pousse » mais de manière efficace quand même, béton…

p1120194.JPG

bin, chaud, quand même… 30°, ça tape fort pour faire du béton… pis, moi, bon prince ( et surtout bien fatigué ) j’avais prévu de faire deux longueurs, cool, quoi.

A 18 h, on fini la deuxième, v’la t’y pas que bétonnière man pète une durite et se remet a faire tourner ces super pouvoirs pour une longueur de plus. hé, ho, non mais ça va pas, chuis fatigué moi ! et bin, il a rien voulu savoir le fourbe ! on a fini a 19 h… sec… vidé… ruiné… A 8 bétonnière en moyenne par 3 longueur, par 30 °, c’est too much. vraiment… même si Laurent m’arguait du fait, qu’a deux, on va plus vite et qu’il vaut mieux profiter d’un coup de main pour avancer, c’est too much 🙂 mais bon, faut pas contrarier un super héros.

bétonnière man en pleine action !

p1120198.JPG

p1120200.JPG

p1120213.JPG

et le résultat pour vendredi

p1120223.JPG

samedi rebolote. mais en version plus chaud (35 °) et plus casse pieds pour la première longueur. pas d’accès pour benner les brouettes directe dans les coffrages, donc vidage a la truelle et pelle… on a gagné du temps…

p1120225.JPG

les pansements sur votre serviteur sont le résultat d’une gaufre de compét’. je me suis fait embarquer par le poids de la brouette en traversant sur la planche, avec réception dans la tranchée et les ferrailles a béton. ça fait mal… vrai de vrai. je m’en sort pas trop mal sachant qu’une ferraille recourbé est venu rencontré de façon assez agressive ma tête, au niveau de ma tempe. bien au milieu. un peu plus a gauche ou a droite, c’était l’oreille ou l’œil… quand on dit qu’un accident est vite arrivé… m’enfin, plus de peur que de mal.

comme la veille et d’un commun accord avec Laurent, on s’était prévue deux longueurs, bien suffisante au regard du boulot de la veille et de la chaleur écrasante.

Arrive 18 h et la fin de la deuxième longueur ainsi que pour moi l’espoir bien mérité d’une bière bien fraiche et revoilà bétonnière man qui répète un câble… et merd… étant en manque théorique de matiere première, je saute aussitot sur l’occasion pour lui faire changer d’avis en  caressant secrètement l’espoir de n’avoir pas assez de sac de béton pour continuer mais après vérification, y avait juste le nombre exact… mais heuuuu ! bon, bin, allez…

no comment sur l’état des travailleurs…

p1120238.JPG

pis, hô joie, hô bonheur, binouse !

p1120241.JPG

pis, dodo…

p1120243.JPG

voila, crevé mais ça fait plaisir de voir avancer le chantier et même si j’aurais préféré me contenter de deux longueurs par jours, Laurent a quand même bien eu raison de me botter le train pour en faire une de plus a chaque fois.

donc, un grand merci a lui et ces super pouvoirs ! 🙂


Fin des remontées de pied de poteau et début de préparation du conduit de cheminée

dimanche, août 9th, 2009

Vu que le jura se tire la bourre avec la mayenne, question pluviométrie excessive, samedi, comme tous les week end depuis un bon mois, pluie…

donc, pas de béton… pas grave, on va faire autre chose.

j’ai donc commencé a préparer ma sortie de tuyau de la cuisinière a bois. vu qu’il traverse la porte, il faut respecter un écart au feu. j’ai donc fabriqué un cadre de presque 30 x 30 ( les dimensions exacte ont été prise en fonction des charnières de la porte de garage ) qui va être recouvert de zinc des deux coté et que je percerais pour passer le tuyau, le tout, remplie de laine de roche ( merci Norbert 😉 ) pour isoler le bouzin.

le cadre…

p1120142.JPG

le zinc a été prélevé sur ce bazar. apparemment, c’était un habillage de caravane. le tout pour 20 € a l’A.L.C.G ( assoc de lutte contre le gaspillage, genre emaüs ). de quoi faire toutes ma zinguerie ( noue, abergement ). je dois avoir une dizaine de feuille de 2 m de long par un peu moins d’un mètre. a 150 € de moyenne l’abergement en magasin de matériau, je crois que j’ai fait une bonne affaire. lutter contre le gaspillage a ce prix la, j’adore :). faut que je les depiote et les coincent avec du poids par dessus pour qu’il retrouve une forme acceptable et ça sera une affaire qui roule.

p1120141.JPG

les futurs recto verso du coffre qui vont être percé pour le passage du tuyau.

p1120148.JPG

et puisque j’aime définitivement pas gâcher, il me fallait aussi une trappe de ramonage. L’A.L.C.G est ton ami, me dit je ! je me suis donc trouvé un vieux poêle a bois a moitié en vrac que j’ai acquis pour la somme astronomique de 5 €. un coup de disqueuse m’a permis de récupérer la trappe du foyer. elle est pas belle ma trappe de ramonage ? un coup de brosse et une couche de peinture, et on y verra que du feu.

ce fut un massacre… pour le poêle et pour ma disqueuse… la garce a rendu l’âme, y a carrément des bout de moteur qui sortait par les aérations… ( du coup, je sais pas si financièrement, c’était une si bonne affaire… ). je vais pas jouer le troll de base en affirmant que makita, c’est de la daube mais c’est la deuxième machine avec laquelle, j’ai des soucis… au prix ou il vendent leur machines, on est en droit de penser que ça tienne le choc, c’est censé être du matos pro… donc, perso, makita, fini. on m’y reprendra plus.

p1120144.JPG

et le résultat…

p1120150.JPG

p1120151.JPG

dimanche, le temps le permettant, béton.

l’aggloméré pour le coffrage, c’est plus que respectable. il y en a que j’aurais réutiliser trois fois. c’est honnête, non ? ça vaut pas, bien sur, du sapin mais en solution a pas cher, c’est pas trop mal. surtout, qu’en faisant les aires de stockage des déchets des magasin de matériaux, on trouve des plaque entières qui servait d’emballage. j’aime pas gâcher, vous êtes au courant ?

cette fois ci, j’ai écouté les personnes compétentes et j’ai utilisé un maillet pour « vibrer le béton », a la place de mon bidule monté sur le perforateur. c’est plus rapide, y a pas a tortiller…

les rajout par dessus, c’est les anciens coffrage de recup’ avec un rehausse pour arriver a la bonne hauteur.

p1120158.JPG

et vu qu’il me restait un peu de temps, j’en ai profité pour faire une étagère range jouet pour Julie ( ça devient indispensable… ). celle la, elle a été faite en version light rapide. chute de parquet en frêne et plateau en frêne mangé par les bébêtes. vissé, huilé et roule. de toutes façons, elle va affiché complet a peine posé, alors la qualités des bois…

le week end prochain, s’il fait beau, eu’l beauf débarque pour me filer un coup de main. au menu, béton. non ?!? si, si !

Une cuvette de toilette qui poutre ! fin…

dimanche, août 2nd, 2009

Vu que tout le monde part en vacance, y a pas de raison que j’en rame pas une. au moins pour un week end…

donc, menuiserie. et fin des toilettes.

au programme: vernissage, pose des charnières puis test, bien sur 🙂

j’ai préféré mettre une feuille de liège pour faire le « joint » entre le couvercle et la lunette. Sur l’ancien, j’avais mis un joint en mousse mais le liège, faut bien avouer que ça fait quand même plus classe.

p1120115copie.JPG

et le résultat final… tadâââm !!!

p1120135copie.JPG

et a quoi, que ça sert le bidule qui pendouille ? me direz vous… et bien, a ça, pardi ! ça coule de source, voyons…

p1120136copie.JPG

c’est un protège-couvercle-que-je-me-suis-fait-suer-a-chiader-c’est-pas-pour-l’abimer-contre-l’enduit.

Réalisé en loupe de douglas ( un morceau que David m’avait filé, il servait de chevron, a la livraison de sa charpente, y a pas idée… ) et le dessin a l’encre de chine. j’ai essayé de le faire en incrust’ wengé mais j’ai abandonné. trop de petite pièces et trop de boulot pour un résultat pas forcement réussi. donc, un bon vieux dessin, ça le fait aussi.

sinon, le test…, nickel, confortable, agréable au toucher, un bonheur. Un salon de lecture parfait 🙂

le week end prochain, j’ai demandé a Estelle de me fouetter si je rechignais a retourner a ma bétonnière. a coup de pompe dans le fondement, que je vais y retourner m’a t’elle susuré dans le creux de l’oreille ( pour qui, je la fait passer… 🙂 )