Archive for avril, 2008

Huilage de la fenêtre

mardi, avril 29th, 2008

on a rapidement  huilé la fenetre pour la proteger et eviter qu’elle ne bouge.

on a utilisé de l’huile de lin, car pas trop cher et facilement trouvable.

sur les conseil de mon formateur, on a passé une premiere couche  dilué a 75 % avec de  l’essence de therebentine, la deuxieme  pareil mais dilué a 50 % et la derniere pure.

theoriquement, avec ce traitement de choc, elle devrait pas s’abimer.

p1060154.JPG

p1060159.JPG

Premiere ebauche du jardin

lundi, avril 28th, 2008

Ce week end, estelle a fait fumer la bêche et la binette.
elle a commencé a mettre en forme le futur jardin dans le seul endroit ou il ne risque pas de passer une pelleteuse ou un camion.

allez quelques photos:

p1060135.JPG

p1060136.JPG

Maintenant, il ne reste plus qu’a faire les plantations et esperer qu’elle ne vont pas servir de casse croute aux limaces.

 

Stage a domicile sur la fabrication de fenetre triple vitrage

lundi, avril 28th, 2008

ce week end ( en fait, 3 jours ) j’ai fait une formation sur la fabrication de fenetre double vitrage et triple vitrage.
finalement, la difference est une moulure qui soit, est a l’interieur des ouvrants pour les doubles vitrages, soit une moulure a recouvrement, pour les triple vitrages.
la difference est minime et le principe de construction identique.
au final, c’est « relativement simple » ( tout est relatif… ) et si tu suis bien les etapes, en reflechissant un tant soit peu ( en fait, beaucoup dans mon cas ), ca va tout seul.
la difficulté reside principalement a ne pas se planter au regard du nombre de profil, contre profil, rainurage etc… sur chaque morceaux de bois. donc, si tu te plante, bin tu recommence tout… et vas y que je demonte le porte outil que je leve les tables, que je rabote, que je redemonte, etc… etc… donc on reflechit, on reflechit, voire meme qu’on reflechit encore un pour etre sur, avant de commencer a poser le bout de bois sur la table de la becane.
il faut, bien sur, etre precis comme jamais mais encore une fois mon formateur m’a donné tout les « trucs » pour eviter de me planter.
si l’idée vous vient de faire pareil, le stage est indispensable. sans une formation, c’est meme pas la peine de tenter le coup, vu le nombre d’etapes et leur ordre a respecter, c’est pas le plan fournie dans le coffret de fer qui va vous aider…
on a fait un petit cacul rapide pour nos fenetre, on devrait economiser a la louche, dans les 7000 €. valable, non?
en plus, ne serait ce qu’en double vitrage, y a pas photo entre la fenetre qu’on a fait et les fenetres que j’ai acheté pour l’atelier chez lapeyre. en gros, la difference entre une twingo et un ferrari.
le bois a été choisi avec amour ( normal, c’est moi qui l’a choisi 🙂 ), sec tout bien comme il faut, en vrai bois d’arbre du coin ( la foret amazonienne nous remercie ), les ferrures et la quincaillerie ressemble a quelques choses et non pas a des bitonnios de rien du tout que tu tourne pour les regler et qui sont mort  au bout de trois fois ( je parle d’experience… ).
enfin, une fenetre de qualité, quoi… vraiment, c’est imcomparable.

allez, les photos :

un ouvrant de fenetre se cache dans cette photo. sauras tu le retrouver ?

p1060087.JPG

collage du premier ouvrant.

p1060095.JPG

les deux ouvrant, la gueule de loup ( piece centrale ) et le debut des traverses du bati

p1060102.JPG

La, operation tres delicate qui consiste a moulurer l’interieur des ouvrants. il faut etre super stable pour pas faire devier le tout et flinguer son boulout en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ( y a qu’a voir la tronche de constipé que je fais pour evaluer le niveau de concentration intense. faut pas que j’la foire, faut pas que j’la foire 🙂  ). et la, on etait deux… alors tout seul, j’ai pas finis de serrer les fesses 🙂

p1060110.JPG

c’est celle la, qui faut pas merder… tu me diras les autres aussi mais celle la, encore plus.

p1060111.JPG

le collage du bati.

p1060112.JPG

realisation de la goutte d’eau. ca, c’est une des pieces que j’ai foiré. a la derniere etape, j’ai mal reglé la profondeur d’un outils et je lui est mangé 2 mn de trop… poubelle… et vas y, que je recommence toutes les etapes de rabotages, degauchissage, toupillages pour un morceau de 50 cm de long… grouummmpffff !!!

p1060116.JPG

Taaddammm !!! haaa, il est content nono !

p1060122.JPG

la bête de plus pres.

p1060125.JPG

au final, bien content de cette formation. outre le fait d’apprendre a faire la fenetre, j’ai appris pas mal de petit truc qui permette de se servir de sa toupie plus confortablement et avec plus de securité.
maintenant, un petite pub pour mon formateur.
c’est eric graffin, connu comme le loup blanc dans le monde des machines a bois. en plus d’etre un bon formateur, il se deplace chez les gens pour les former sur leur becanes. il se debrouille tout seul, vu qu’il debarque en camping car de la mort qui tue.
donc, que des avantages, on a pas a se deplacer et en plus, il est autonome chez toi.
niveau prix, c’est 150 € / jour de formation, ce qui est plus que raisonnable, surtout pour la commodité que ca t’apporte.
vu qu’il tourne sur toutes la france pour ces formations, son coffre de camping car est une vrai caverne d’ali baba et ca permet d’acheter des outils qui coute la peau du fondement quasiment moitié prix.
bonnard, quoi.
ces coordonnées: top demo machines a bois 17 rue des rechevres 28000 chartres
tel: 02.37.36.23.45 ou 06.98.94.49.78 ( n’hesitez pas a laisser un message )
page de pub terminé.
quand je m’y remettrais, je ferais un reportage etapes par etapes pour ceux que ca interesse, la, j’ai pas eu le temps.

 

 

Les nouveaux plans de la maison

dimanche, avril 20th, 2008

apres quelque chose, comme une bonne quinzaine de versions, nous en sommes arrivées a ces plans.
en gros, plus de sobrieté, une meilleur etude du rapport cout / efficacité ( et oui, l’argent, toujours l’argent … ). plus realiste, en somme.
au regard des anciens plans, on se dit qu’on y etait allé un peu fort.
on s’etait fixer la fameuse limite des 170 m² ( limite a ne pas depasser pour ne pas etre obliger de prendre un architecte ) et finalement, on avait prevue plein de pieces qui ne servirait pas forcement ( on leur aurait bien trouver une utilisation mais bon ), pieces qui aurait eu un cout a la construction et aussi un niveau des impots, des factures de chauffage etc…
on a  donc toujours nos trois chambre, notre cellier et un grand salon cuisine.

les nouveaux et les anciens plans:

le rez de chaussé:

plan-a-rdc.jpg

plan-b-rdc.jpg

l’etage :

plan-a-etag.jpg

plan-b-etag.jpg

pour faire simple, on a viré la partie garage qui apres reflexion n’avait pas grand interet ( on a les combles de l’atelier  pour stocker du bazar ) et surtout la piece du dessus qui en avait encore moins.
la serre bioclimatique a malheureusement aussi disparu car notre exposition n’est pas aussi optimale que prevue, elle aurait bien été plein sud mais en hiver, le soleil ne l’aurait pas assez chatouillé. donc, au prix que cela nous aurait couté et de l’efficacité quand on en aurait retirer, on a preferé faire une croix dessus.
on a donc completement recentré le poelle de masse qui devient notre principale moyen de chauffage. on va le dimensionner en consequence. il aura des forme plus douces et arrondi que ce qu’il y a de dessiné sur le plan ( le logiciel ne sait pas dessiner les courbes ou alors tres mal 🙂 ).
on a abandonné la forme de poelle de masse escalier car on arrivait pas faire coincider les deux au bon endroit. ( position centrale du poelle et arrivée de l’escalier qui nous bouffer soit une chambre soit  la salle de bain).
donc, on est revenu au bon vieux escalier en bois d’arbre dans un angle, ce qui devrait pas trop nous gener. je vous cache pas que je me faisais du soucis pour la conception de notre peolle de masse escalier, je me disais que j’avais pas finis de me faire fumer les boyau de la tete
on a mis le cellier sur la face nord pour servir d’espace tampon sans fenetre et on a toujours notre cuisine ouverte avec le salon dans la meme piece mais quand meme differencié par l’angle.
la salle de bain est passé a l’etage. le conduit de fumée passe dedans, ce qui devrait la chauffer en plus du fait que le poelle de masse sera dessous.
la mezzanine n’a pas bougé et se recupere deux grande fenetre fixe qui devrait nous apporter beaucoup de lumiere.

voila, theoriquement, l’argent economisé d’un coté devrait etre réinvesti dans du photovoltaique.
ce n’est pas aussi bien que le projet prevue mais beaucoup de contrainte nous ont obligé a revisé nos pretentions. et puis, il est idiot de depensé des sommes considerables dans des equipements qui ne fonctionnerait pas au top.
on aurait gagné a l’euro million, ca serait jouable mais et d’une on y joue pas et de deux on a donc pas put y  gagner 🙂
ps: vos avis nous interesse !

L’affouage est terminé…

samedi, avril 19th, 2008

et c’est pas trop tôt. j’en ai plein le fondement… vrai de vrai !

p1060080.JPG

comme franck disait dans un des commentaires :
Le bois ça chauffe 5 fois, quand tu le coupe, quand tu le met dans la remorque, quand tu le sors de la remorque et que tu le range, quand tu le recoupe parce que tu t’aperçois que tu l’a fait trop gros ou trop long pour ton poële et enfin quand tu le brûle… c’est, on ne peut plus vrai.
m’enfin, si le poelle de masse brule ces 5 a 8 steres par an, comme prevue, on en a deja pour 3 ou 4 ans d’avance.
ca laisse le temps de voir venir.
demain, repos et un peu de plan a dessiner mais sinon repos.

Dis, tonton Björn, comment qu’on abat un arbre ?

dimanche, avril 13th, 2008

alors petit, en suede, on dresse les castors pour faire le boulot a notre place pendant qu’on se biture a l’alcool de sapin. c’est un peu plus long mais tellement moins fatiguant 🙂

bon, vu que j’ai pas grand chose a raconter en ce moment, je m’en va vous faire un cour de bucheronnage appliqué. des fois que ca interesse quelqu’un, un jardinier qui a un arbre a abattre, un militant des casseurs de pub avec un panneau de pub geant qui pourrit le paysage ( faut juste preferer la meuleuse mais la technique doit etre la meme, grossomodo )

alors, tout d’abord choisir un arbre pour sa beauté majestueuse, son orientation, sa prestence incomparable dans la foret et surtout parce que le garde forestier, il a dit que c’etait celui la qu’il falait couper et pas un autre.

bon, la technique, en gros, c’est de réaliser une encoche de direction qui va donner ( si tout va bien ) la direction ou que l’arbre, il va se vautrer.
elle doit etre d’environ un tiers du diametre de l’arbre.
apres, il suffit de passer de l’autre coté et de realiser un trait de scie legerement au dessus ( 2, 3 cm ).
comme ca:

dsc00004.JPG
apres, on positionne le coin ( pour les petit diametres, normalement, ca tombe tout seul, pas besoin de coin ), et on l’enfonce a la masse. le coin doit etre en plastique pour pouvoir remettre un coup de tronconneuse sans risque de flinger le super affutage sur lequel t’as passé une bonne heure. si la chaine bouffe le plastique, c’est moins grave, n’est t’il point ?

quand tout va bien, le coin fait pencher l’arbre du coté qui va tomber et c’est bonnard.
sauf que l’a, pour l’exemple, j’ai choisi un arbre casse c… et que le coin en plastique enfoncé jusqu’au bout, il bronchait pas le fourbe.
en fait, il etait enmélé au niveau des branches sur la cime avec ces voisins, qui part solidarité, le retenait.
en plus, le tronc etait legerement courbé dans le sens du coin, donc opposé au sens theorique de la chute.
bin, alors pourquoi, que tu l’as pas fait tomber de ce coté la, bougre d’imbecile ?
et bien car je doute fort que le garde forestier apprecie que je fasse tomber un gros hetre comme celui ci sur la foret de sapin, si cher a son coeur ( en plus, c’etait le coté opposé a la route, donc encores des grosses buches, tres lourdes a transporter avé mes petit bras musclé jusqu’a la remorque ).

donc, expliquons a ce residu de fibre vegetale qui c’est le boss. etant beaucoup plus epais, le coin en feraille a reglé le contencieux.

dsc00005.JPG

les premieres fissures augure du meilleur

dsc00006.JPG

la, ca sent le sapin 🙂 ( oui, je sais, elle etait facile… )
il a fallu quand meme l’enfoncer a la grosse masse de 3 kg…

dsc00007.JPG

et sspllaaffff !!! comme une grosse bouses, qu’il est tombé ! MMoouuhahahhahha ( rire dement ). alors, c’est qui la terreur des forets, non mais !

dsc00008.JPG

ceux la, de sapins,  il ont eu chaud aux miches mais c’etait calculé, qu’est c’vous croyez !

dsc00009.JPG

eu’l bébé par terre !

dsc00010.JPG

bin, y a plus qu’a ramasser ce bazar maintenant…

dsc00011.JPG

allez, encore un week end de boulot et ca en sera finie du massacre a la tronconneuse.
car il est vrai que ca commence a me sortir par les trous de nez…

Du bois dont on fait les allumettes

dimanche, avril 6th, 2008

mais y a un peu de boulot avant …

ce week end, belote et rebelote, affouage, tronconneuse, ebranchage, tout ca, tout ca.
une bonne transpirée et les epaules en vrac.
le hêtre, je le prefere en chaise qu’en buche, c’est moins lourd. pfiou, le salopiot…
les plus grosse buche, ( la base de l’arbre ) je suis obligé de le fendre sur place pour pouvoir le remonter.
et ca aussi, ca consomme de la calorie.
en photo, ca donne ca:

dsc00015.JPG

on commence par une entaille a la tronconneuse pour faciliter l’enfoncement du coin. ca guide aussi, l’eclatement du bois.

dsc00016.JPG

on tape comme un sourd dessus… les premiere fissures apparaissent.

dsc00017.JPG

quand on commence a entendre des craquements, c’est qu’on tient le bon bout…
dsc00018.JPG

la, on peut pas aller plus loin avec le coin.
donc, a moins de me taper sur le doigt afin que ca m’enerve vachement beaucoup, que je commence a devenir tout vert et que mes muscles gonflent en dechirant ma chemise et tout ca, pour finir d’ouvrir la buche, ( vous conviendrez que ca finit par couter cher en chemise tout ca 🙂  ) il suffit de…
dsc00019.JPG

…coucher la buche et d’y maraver la tronche a coup de merlin, recto et verso.

dsc00021.JPG

bin, voila, c’etait pas compliqué… y a plus qu’a recommencer avec les deux partie obtenues pour en faire quatre et donc diviser aussi le poid par quatre.
meme comme ca, elle pese toujours une vache morte mais c’est transportable ( tout depent, si c’est le debut de la journée ou la fin 🙂 )