La remorque est finie

c’est pas tout ca, de couper du bois mais faut il encore le sortir du bois et surtout le ramener a la maison.
la remorque avec des vrais bout de caravane dedans, y contribue donc grandement.

on a fait simple, en plateau avec des demi chevrons pour « cercler » le tour.
j’avais penser a rajouter des ridelles mais j’ai point le temps de m’occuper d’idée aussi saugrenue.
les demi chevrons evite a ce qui est posé dessus de se faire la malle et quelques sangles viennent compromettre definitivement les envie de ballades de ce qui est posé dessus.

v’la la bete !

p1060035.JPG

faut pas la charger plus, sinon ca frotte mes magnifiques garde boue.
vous ai je montré mes magnifiques garde boue aérodynamique, etudié en tunnel de soufflerie dans les usines de la nasa ? non ?
alors admirez !

p1060036.JPG
seillant, n’est t’il point ?
et oui, en effet, votre vue ne vous fait pas defaut, c’est bien des vrai demi cuve de brouette ( haermerlin, made in france, oui, je sais, on ne se refuse rien ) en tole galva premier choix.
des heures de travail, de conception 3d sur des ordinateurs surpuissant, pour finir garde boue sauvage sur une remorque qui ne l’est pas moins, c’est ‘ty point desolant, ma bonne dame…
m’en fout, il faisait pil poil la taille adequate et ne m’a couté que les rivet pour les poser ( la cuve etait un surplus et de toute facon bien fatiguée, ca n’aime les gros caillou, la tole fine comme ca )

cout total de l’operation 80€ de contreplaqué. elle est pas belle la vie ?

Affouage, kek ksé k’ca?

hein, que vous vous posez la question ? bin, nous, on connaissez pas le terme donc y a pas de raison qu’on soit les seuls.
alors, l’affouage, c’est un deal entre l’ ONF et les habitants des petits villages comme le notre. il nous designent des arbres a abattre pour qu’on puissent les transformer en bois de chauffage pour une somme derisoire ( environ 3 € le stere ) et un gros boulot quand meme et pour eux, ca leur permet d’avoir une armée de « travailleur forestier » qui entretiennent la foret, coupe les arbres genant, pas beau, pas droit, difficilement exploitable en scierie, degage ceux qui font de l’ombre au p’tiot qui pousse et qui ont une plus grande valeur commerciale etc…
en gros, tout le monde est gagnant.
bon, c’est quand meme un gros boulot et l’investissement en matos ( tronconneuse, merlin, coin, protection etc… ) n’est pas negligeable mais quasiment remboursé en une saison d’affouage.
je me faisais un peu de soucis, n’ayant jamais couper d’arbre mais finalement apres diverse recherche sur le net et une foule de schema d’expliquation absorbé, c’est finalement pas trop dur.
faut juste reflechir et faire tres attention ( les godasses et le futale anti coupure sont aussi la, pour me rassurer, c’est que c’est joueur une tronconneuse ! et ca coupe bien aussi et pas que le bois ).
allez une ch’tiote photo.

dsc00012.JPG

admirez le professionalisme !
heeeuuu, bon, il est vrai qu’il est juste tomber du coté opposé a la direction prevue 🙂 mais heeuuu, y avait du vent, de la neige et puis c’est fourbe des gros arbre comme ca.
et puis le principal, c’est que je me le soit pas pris sur la tronche et qu’il soit par terre. mission accomplie !
bon, il me reste une tapée de ces copains a faire tomber pour arriver au 20 steres prevue.
pas finie de transpirer moué.

Parlons des choses qui fachent ou premiere estimation de la douloureuse

j’ai fait un premier calcul rapide de ce qu’on a deja depensé et… paf !
j’avais estimé le coup de l’atelier a environ 15 000 € sans l’achat des outils et on est a plutot dans les 20 000 €
au total, on a depensé 32 400 € avec l’achat des outils et diverse babioles.
en detail:
location engins : 568
gravier, sable + beton : 2137
materiaux naturel : 1457
bois charpente, parquet: 2555
paille: 1019
machine a bois et accessoire: 4137
divers: 2549
veolia raccordement eau: 656
materiaux ( gros, demi gros ): 11105
magasin bricolage ( clou, vis, outils etc… ): 6224

donc, la facture est un poil plus salé que prevue mais dans ce calcul, il y a vraiment tout. de la machine a bois, en passant par la serre, l’echaffaudage etc…
on devrait revendre pas mal de choses par la suite mais il est vrai que le budget outils est quand meme consequent.

bon, pour la maison, on a plus que des materiaux a acheter mais je crois que le solaire photovoltaique qui etait prevue en fonction du budget, va devoir attendre un peu.

cette semaine, je me penche sur l’estimation de la mason pour lancer les premiers devis. en fonction de ce qui restera, on etudiera le photovoltaique. mais au prix que ca coute, j’y crois pas trop…

Les rouges gorges sont plutot teigneux dans le coin

la preuve !
apres avoir botter le derriere du chat pour lui chourrer sa gamelle, ils attaquent direct la barbaque !
on savait pas que les rouges gorges mangaient de la viande.
ou alors c’est lhiver et son manque de nourriture qui les rendent moins difficile de l’estomac.

p1050901.JPG

la mangeoire aussi, est assailli par les mesanges, c’est un vrai defilé. on peut vous assurer que ca plait a julie de les observer a travers la fenetre. on peut pas dire que ca nous deplait aussi 😉

p1060025.JPG

Une pincée de neige ou une bonne excuse foireuse pour rien glander du week end

bin, voila, il a comme qui dirait legerement neigé ce week end…

p1050893.JPG

du coup, pour aller couper mon bois, c’etait raté…
dimanche, recherche d’oeuf avec les nieces avec repas familial et plein de bonne volonté, aujourd’hui, j’etais decidé a avancer mon electricité et…. puis non… glandouillage intensif.
comment, ca fait du bien de rien faire… ca faisait longtemps que ca m’etait pas arrivé. un vrai week end de repos a profiter de la famille.
alors, un grand merci a m’am nature pour son epais manteau de neige ( meme si j’ai quand meme transpiré un poil a pelleter la neige du trottoir et a deneiger la serre, qui en avait, comme qui dirait besoin).

p1050915.JPG

p1050976.JPG